Les Lyrics amers, recueil

Le 22 juin 2020 sortira, chez Nat Editions, Les Lyrics amers, un recueil de quatre textes fantastiques auxquels je suis très arrachée. On retrouve ma nouvelle « Les Cordes écarlates », mais dans un nouvel écrin, celui de la ville d’Avignon. Vous pourrez aussi découvrir un autre de mes récits : « Dans la douceurs des Alyscamps », en honneur de la ville d’Arles où j’ai passé de si belles années pendant mon internat. Ces deux textes, doux amers, sont emprunts de lyrisme, voire d’une touche de littérature gothique, des styles dans lesquels la plupart des lecteurs ne me connaissent pas encore.

La 3e nouvelle, « L’Oraison du Faucon », offre une suite à l’un des deux récits, avec pour cadre une vengeance à travers la Camargue et les Saintes-Maries-de-la-Mer. La 4e nouvelle conclut le recueil par « Quelques touches de lumière » et de douceur à travers une romance dans le monde des arts… et d’un sanatorium des Alpes. Oh ? auriez-vous toussé à la lecture de cette association ? Eh bien, prenez place, une chambre vient de se libérer. N’oubliez donc pas d’emporter ce précieux recueil !

Il peut être commandé ici !

Titre : Lyrics amers en Provence
Genre : Recueil de nouvelles fantastiques et fantasy
Format : A5 broché, 192 pages
ISBN : 978-3-95858-284-2
e-ISBN : 978-3-95858-285-9
Distributeurs : Sodis, Libris, KNV, Umbreit, Immateriel…
Prix : 14,00 €
Parution : 22 juin 2020

Synopsis

Bienvenue en Provence, terre de soleil aux ruelles parfois sombres, régions de nature et de cités, de mer et de fleuves, de Camargue et de montagnes. D’Avignon aux Alpes, en passant par Arles et les Saintes-Maries-de-la-Mer, découvrez quatre récits de passions dévorantes et d’art, de fuite de de nostalgie, de vengeance et de rédemption, d’ensorcellement et de créativité. Que la musique des mots vous berce et vous emporte dans le sillage du fantastique !

~
Les Cordes écarlates
Dans la douceur des Alyscamps
L’Oraison du faucon
En quelques touches de lumière

OTHERLANDS CONTINUUM – 2019 : La Corne de Brume

Chez Otherlands aussi, ils aiment les additions étranges (je vous ai déjà parlé de 6+6+1 ^^ ?) En tout cas, je remercie les éditeurs pour avoir sélectionné ma nouvelle « La Corne de Brume » pour l’anthologie Otherlands Continuum 2019. Il s’agit d’une nouvelle liée à mes premières amours : la light fantasy. L’humour de ses années me manque, même si le 2e arc de HF me permet bien des situations cocasses. En tout cas, la « Corne de Brume » vous emporte sur les ailes de bateaux volants, à travers des îles flottant dans les cieux, et vous ouvre la porte d’une taverne à l’ambiance un peu survolée… Non, elle ne se nomme pas le Jade Stone, mais bien la Corne de Brume. Et si vous vous y asseyez le temps d’un verre, étranger? C’est qu’il fait froid dehors, c’est décembre, c’est l’hiver. Entrez, entrez, et faisons la fête ensemble !

​Le Continuum vous emporte une nouvelle fois dans ses méandres complexes, où rien ne semble vouloir suivre les règles établies : voyez-vous, si je vous dis que 31 + 26 donnent 628, vous aurez un peu de mal à me suivre. Et pourtant…
31 histoires fantastiques écrites par 26 auteurs Otherlands, le tout dans ce volume de 628 pages. Il y à donc une certaine logique dans mes propos…
Des nouvelles terrifiantes, mystérieuses, incroyables, qui vous entraînent au delà du Continuum, dans des univers encore non explorés par l’homme, ou seulement en de rares occasions involontaires…
Mais nul ne peut raconter ce qui se passe derrière ces frontières, car personne n’est jamais revenu de ces voyages au cœur du surnaturel et de l’étrange. Plongez donc avec délice dans ce nouveau recueil Continuum, et découvrez des récits issus des esprits créatifs et parfois torturés de nos charmants auteurs…

Sommaire : 31 histoires :
Barnett Chevin – Torn
Béatrice Ruffié Lacas – Terre de sang
Simon Boutreux – Danse, poupée, danse !
Caroline Puig – L’île du milieu
Chimène Peucelle – Le tempo d’Urokâme
Henri Bé – Les filles de Madame Zélie
Dean Venetza – Ce qui doit être fait
Jean-Jacques Jouannais – La neige à Louvenciennes
Andréa Deslacs – La corne de brume
Philippe Fauché – La bibliothèque de Souk El Bakr
Amria Jeanneret – Dans le secret de la mangrove
Barnett Chevin – Hantise aux fourneaux
Cyril Fabre – Une brève histoire de machine à remonter le temps
Ange Beuque – Les leurres de l’immuabilité
Christophe Tréfeu – Le familier de la famille
Anne Goudour – Ceux que dévora la vague
Florence Barrier – L’effet Mandela
Gab Staël – Aokigahara
Thierry Fauquembergue – Le rocher
So-Chan – L’île fabuleuse
Eléa Daniels – Lukas
Mélody Gervais – Divine Connexion
Wilfried Renaut –  Nunc et la bête de Fabulle
Emilie Zénandre – Les statues
Christophe Germier – La récolte de Vlasalv
Béatrice Ruffié Lacas – Héloïse, à son avantage
Alexandre Ratel – L’astreinte
Cyril Fabre – Le blizzman qui rêvait de voler
Jean-Jacques Jouannais – La route interdite
Barnett Chevin – Le masque de beauté
Tim Corey – Stolen spaces

​Et pour trouver cette anthologie chez votre libraire :
ISBN : 9782797301744 – 632 pages – 23€ – grand format

Mes lectures : L’Apprentie Faucheuse, J. Robin

A l’occasion d’une interview de J. Robin pour Etherval n° 14 sur le thème de l’Héritage, les éditions Le Héron d’Argent ont accepté de me laisser découvrir en avant-première :L’Apprentie Faucheuse. Une lecture très agréable dans l’univers de la Mort et de ses petites mains, au plutôt de ses sept petites Faucheuses.

Les atouts de ce tome 1 du cycle « Rouge Sang et Noir Corbeau», sont une mise en page illustrée d’une belle qualité, un style fluide et un humour réussi, des personnages particulièrement attachants (j’avoue avoir un faible pour Rain), et une intrigue qui se dévoile au fur et à mesure nous emportant dans une grande aventure palpitante.

Pour découvrir l’article complet, cliquez ici !

Et le site officiel : ici

 

 

Anthologie sur le Transhumanisme

Les éditions Arkuris m’ont fait confiance pour diriger l’Anthologie « Transhumains et post-humains« , qui sort officiellement en janvier 2019 (ISBN 978-919090-0-4), mais qui est déjà disponible en version numérique.

Une occasion de découvrir les visions parfois humoristiques, d’autres fois beaucoup plus sombres sur ce thème qui prête à la réflexion. Sans oublier l’émotion…

Une belle œuvre dont je suis très fière et une rencontre avec 12 autres auteurs : Jean-Marc Sire, Thomas Besch, Claude Mamier, Mathilde Chau, Jean-Pascal Martin, Olivier Caruso, Brice Gautier, Sébastien Deguy, Julie Limoges, Philippe Caza, Vincent Ferrique, Laurent Salipante, Marie Angel, Fabien Garino, et Aurélia Léon.

 

Napoléon Bonaparte, finaliste du Prix Ronsy Aîné 2018 !

 VIVE NAPOLÉON BONAPARTE, LE TÊTARD BICÉPHALE !

Ma petite nouvelle « Comme un têtard dans l’eau », déjà premier prix ex æquo du prix Visions du Futur 2017 et publié dans AOC n°46, compte parmi les 5 finalistes du Prix Rosny Aîné 2018.

Pour ceux qui auront la chance de se rendre à la convention de science-fiction « Eurocon 2018 » à Amiens pourront la découvrir dans une anthologie spécialement conçue pour l’occasion. Le public pourra ainsi voter pour sa nouvelle préférée parmi les 5 présélectionnées.

La convention se déroule : Pôle Universitaire Cathédrale, 10 Placette Lafleur, 80000 Amiens, France, du 19 au  22 juillet 2018.

J’espère que vous serez nombreux à découvrir alors ce texte. 😀

Anthologie Civilisations disparues (édition Luciférine)

Les civilisations disparues, anthologie des éditions Luciférines

4, 99 € en epub, 15 € en version papier

Ce très bel ouvrage propose de découvrir pas moins de 11 récits fantastiques, et donc 11 civilisations, mais aussi 11 auteurs francophones : Quentin Foureau, Mathieu Rivero, Victor Fleury, Aaron Judas, Jeanne Sélène, Patrick Godard, Barbara Cordier, Pierre Brulhet, Florent Naud, Floriane Soulas, et moi même.

L’angle fantastique rentre dans la ligne lignée des œuvres de Poe ou de Maupassant. Le doute se tapit à chaque nouvelle page : sommes-nous toujours dans la réalité historique ou aurons-nous basculé dans un monde surnaturel ? À vous de décider !

Quant à votre humble servante, elle a choisi de mettre en valeur la civilisation pharaonique, période fascinante de notre passé, dont les dernières découvertes de la science tentent de reconstituer le passé. Et si vous voulez en savoir davantage sur cette anthologie, suivez le guide !

Premier prix du concours Visions du Futur 2017 !

Illustration de Manchu

Je suis vraiment fière d’avoir obtenu le 1er prix ex-aequo avec Sylwen Norwen au prix « Visions du Futur 2017 », organisé par le jury de Présences d’Esprit.

J’ai choisi le thème de l’optimisme et ma nouvelle « Comme un têtard dans l’eau » a su plaire au jury parmi les 116 textes reçus. Vous pourrez lire ce texte dans le numéro d’octobre de Présence d’Esprit ! A bientôt pour l’annonce de la sortie de ce texte.

 

 

Avis sur Heaven Forest tome 2 : Solitudes et sacrifices

Les Pipelettes en parlent consacrent une chronique sur le tome 2 de Heaven Forest : Solitudes et Sacrifices.

Avis : Quel plaisir j’ai eu à lire Solitudes et sacrifices. Toujours aussi prenante et énigmatique, l’intrigue de ce deuxième tome n’a rien à envier à Darkwood. […]

Plaisir d’abord, de retrouver les personnages du premier opus : Rhys Overlake [et] Lisbeth Other. Mais Solitudes et sacrifices introduit surtout bon nombre de nouveaux personnages apportant une autre dimension à l’intrigue. […]

En ce qui concerne cette dernière, j’avais l’impression que cette saga allait être un policier fantastique, avec comme intrigue principale la résolution du meurtre d’Else. Mais c’est finalement une toute autre histoire qui se dévoile dans Solitudes et Sacrifices. On se retrouve directement aux prémices d’une nouvelle guerre opposant les Saints et les Anges. […]

Il y a tant de choses à dire sur Solitudes et sacrifices et cette saga en général, de subtilités dont je voudrais parler. Mais j’ai peur d’en dire trop. Au final, ce tome apporte encore plus de questionnements et de suspens, MAIS sans rendre la lecture ennuyeuse ni donner l’envie d’abandonner. Je ne peux que vous le recommander et espérer qu’il vous plaira autant qu’à moi.
J’attends maintenant avec impatience le troisième tome, en croisant les doigts pour qu’il soit à la hauteur des deux premiers. Mais je suis assez confiante à ce niveau et je ne pense pas que je serai déçue.

Extrait de l’avis de Pauline

Pour lire l’article complet, n’hésitez pas suivre les liens.

Quand des inconnus vous font rougir

Je me demandais dernièrement si je n’allais pas proposer une impression en anglais des Cordes Ecarlates, puisque je dispose de ce texte dans une traduction dans la langue de Shakespeare. C’est que j’aime particulièrement ce récit. Or, quel ne fut pas mon étonnement de lire un avis récent sur Babelio au sujet de cette histoire…

les-cordes-écarlates-andréa-deslacsVoici encore une excellente nouvelle sélectionnée par les éditions Fantasmagorie. Les pages tournent seules et nous sommes happés par l’intrigue ainsi que par le style de l’auteur.
Andréa Deslac est comme un diamant brut qui brille par son talent de conteuse d’histoire. Sa plume harmonieuse, nous procure un plaisir intense. Chacun des mots est très habilement choisi comme des notes sur une portée et la nouvelle se dévore d’une traite avec une saveur de grand cru.
Il est clair que si vous vous lancez dans la lecture des « cordes écarlates », il vous sera difficile de ne pas succomber au lyrisme et au charme de cette nouvelle.

Merci à Démocratz d’avoir cédé à l’Hymne Ecarlate.