A la conquête du Nord

Ce week-end, retrouvez-moi le 30 novembre 2019 avec Catherine Loiseau et Rachel Fleurotte à la Librairie des 4 chemins, à Lille, pour une conférence sur la construction des Univers.

Et le 1er décembre, je vais découvrir la Belgique avec le festival Steampunk « Uchronicité », toujours avec mes 2 complices ! A bientôt, j’espère !

Napoléon Bonaparte, finaliste du Prix Ronsy Aîné 2018 !

 VIVE NAPOLÉON BONAPARTE, LE TÊTARD BICÉPHALE !

Ma petite nouvelle « Comme un têtard dans l’eau », déjà premier prix ex æquo du prix Visions du Futur 2017 et publié dans AOC n°46, compte parmi les 5 finalistes du Prix Rosny Aîné 2018.

Pour ceux qui auront la chance de se rendre à la convention de science-fiction « Eurocon 2018 » à Amiens pourront la découvrir dans une anthologie spécialement conçue pour l’occasion. Le public pourra ainsi voter pour sa nouvelle préférée parmi les 5 présélectionnées.

La convention se déroule : Pôle Universitaire Cathédrale, 10 Placette Lafleur, 80000 Amiens, France, du 19 au  22 juillet 2018.

J’espère que vous serez nombreux à découvrir alors ce texte. 😀

Sorties pour le festival médiéval d’Arras (17-18 fev 2017)

Nous sommes à quelques heures de l’ouverture du festival médiéval d’Arras, Atrebatia.

Àla-fievre-de-l-or-rouge l’occasion, Hydralune publie ma novella « La Fièvre de l’or rouge« , un récit steampunk sur le Nouveau Monde avec une ambiance cowboy. Elle est déjà disponible sur le site de Hydralune en version papier et numérique.

Quelques lecteurs attentifs retrouveront des éléments de Heaven Forest dans ce récit, mais cette novella peut se lire de façon totalement indépendante.

hfii_coverhydraluneDe façon exceptionnelle, j’aurai également quelques exemplaires du tome 2 de Heaven Forest : Solitudes et Sacrifices (au pluriel) en version papier, avant la véritable sortie et impression prévue pour mars 2017. Je suis contente d’avoir ce tome 2, car je pourrai parler plus sereinement de ce cycle, car comme je le répète souvent l’enquête s’étale sur les 3 premiers tomes. Désormais plusieurs questions vont déjà trouver leurs réponses dans ce tome, avant le feu d’artifice du 3.

Les Imaginales 2015

logooffcielImaginales

A l’occasion de ma venue aux Imaginales 2015 afin de participer aux séances de dédicaces du stand de la revue Etherval, plusieurs conférences m’interpellent et me donnent très envie de les écouter.
J’espère donc pouvoir m’y rendre.

Faire revivre l’antiquité

Vendredi 29 mai à 16h au Magic Mirrors 1
Tout d’abord, parce que ces univers antiques revisités m’ont toujours beaucoup plu. Aussi bien Le Lion de Macédoine de Gemmel que L’Aube de Fer (de Stover) qui pour moi est un chef-d’œuvre dont malheureusement nous n’avons pas la suite du tome 1 en France, ce qui est bien dommage.
M’étant plongé dernièrement avec plaisir dans le monde romain pour travailler mon projet « Science fantasy », j’aimerai beaucoup assister à cette conférence.

Mercenaires et tueurs professionnels

Samedi 30 mai à 10h00 au Magic Mirrors 1
Le thème est toujours plaisant, et j’avoue un certain penchant à en effet aimer ces fameux bad boys de la SFFF. Cependant, c’est surtout l’affiche exceptionnelle des intervenants qui me donne très envie d’assister à ce débat.

Romans inclassables

Dimanche 31 mai à 12h00 au Café littéraire
Pourquoi des frontières en effet entre les genres, entre les courants. Pourquoi la light dark fantasy est notée sur les sites très sérieux comme un paradoxe absolu ? (Ce que je tente de combattre à travers mon projet Comètes et conquêtes). Comment classer un roman qui reprend de la fantasy, du fantastique, de l’utopie, qui mélange beaucoup d’éléments afin de tenter de le faire rentrer dans de petites cases ?
Iconoclaste n’est pourtant pas un gros mot… Cependant, Ovni  est une formulation bien plus dynamique et sympathique, je trouve.
Ce thème (cette bataille ?) m’interpelle et j’aimerai bien savoir comment les intervenants ont surmonté leurs propres obstacles.

Les 24 heures de la nouvelle – édition 2015

24heuresdelanouvelleGrace au  « 24 heures de la nouvelle », les journées du 9 et 10 mai 2015 ont vraiment été aussi passionnantes que palpitantes !

Cette année, la contrainte de ce défi était : « L’histoire doit intégrer un lieu abandonné depuis un certain temps. Que ce soit juste une pièce oubliée, un château en ruine, une ancienne station de métro désaffectée ou encore un vieux jardin en friche par exemple. »

Plus de 6 litres de café, la fin de ma boîte de sachet d’earl grey, 19 heures de frappe sur le clavier, 65 750 signes espaces comprises, des heures de motivation collective avec le groupe des auteurs en ligne, de très belles guerres des mots, voilà une expérience dont je me souviendrai longtemps avec un grand plaisir !

Il en ressort un texte long (à l’égale de ma phrase précédente), nommé « Héritage ».
Il s’intègre dans l’univers de Heaven Forest, mon diptyque.

Mon premier jet, ainsi que celui des écrivains présents ayant participé à cette édition, est disponible à la lecture sur le site officiel :
http://24hdelanouvelle.org/

Vous pouvez aussi le retrouver dans ma rubrique des projets : nouvelles en libres accès.

Cela sera avec plaisir que j’espère pouvoir renouveler l’expérience l’année prochaine.